ADN Abeilles destinées à nourrir

Suspendues aux branches du Tilleul, trois sculptures Spirad.N côtoient un nichoir pour Mésanges de La Détournerie.

L’installation pérenne ADN Abeilles destinées à nourrir a pris place au sein du Jardin de la Maison du parc des Alpilles à St Rémy de Provence en juillet 2021. L’installation se compose de trois sculptures entomologes “Spirad.N” suspendues aux branches d’un gros Tilleul, et de deux sculptures “Leben.D” implantées dans les carrés jardinés du Jardin.

« ADN Abeilles Destinées à Nourrir » est une installation plastique qui propose l’observation d’une interaction entre une œuvre artistique et son milieu, une création offrant la perspective d’un dialogue constructif entre Homme et Nature. Elle propose au spectateur d’observer par lui-même l’évolution de l’œuvre en fonction du milieu dans lequel elle est implantée.

Deux sculptures “Leben.D” dans les carrés jardinés.

Un des curseurs emblématique du déclin de la biodiversité et facilement observable est la présence des différentes espèces d’Abeilles sauvages dans un espace.

Ces sculptures sont principalement dédiées à l’adresse des Abeilles solitaires, parce que ces insectes bénéficient auprès d’un large public d’un certain « capital sympathie » et qu’il est donc plus aisé de solliciter l’observation, voire la contemplation de cette famille d’Hyménoptères inoffensifs et faciles plutôt que d’autres espèces plus farouches.

La chute vertigineuse observée des populations d’Abeilles solitaires dans les écosystèmes, fortement brouillée par l’écran médiatisé de leurs cousines mellifères de l’élevage intensif apicole, commence à peine à faire l’objet d’études scientifiques sérieuses. Lorsque l’on évoque le mot Abeille, l’imaginaire collectif pense apiculture et domestique alors que sur la totalité des espèces, seulement moins d’une dizaine d’espèces sociales à travers le monde sont exploitées par l’Homme pour leur miel.

Dés lors que l’humanité s’affole autour de la problématique de la pollinisation sous l’influence des apiculteurs qui attribuent faussement à Albert Einstein la phrase alarmiste :

« Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre » ; tout le monde pense aux Abeilles de nos ruchers qui pourtant ne représentent qu’un très faible pourcentage des pollinisateurs (sur 1000 espèces environ d’Abeilles présentent en Europe, une seule espèce « apis mellifera mellifera » est « domestiquée »), tout en dénigrant bien sûr le rôle pollinisateur majeur d’autres familles d’insectes moins populaires tels que Diptères, Coléoptères ou Lépidoptères.

ADN Abeilles Destinées à Nourrir

Parce que les Abeilles solitaires n’ont de cesse tout au long de leur court cycle de vie de récolter la nourriture qu’elles accumulent dans leur lieu de nidification pour y pondre leurs oeufs et faire ainsi perdurer l’espèce.

Parce qu’elles sont les championnes de la pollinisation, les abeilles sauvages (près de 1000 espèces en France) sont indispensables à la survie des écosystèmes. Plus généralement les insectes sont responsables de la pollinisation de près de 90% des plantes sauvages et de 3/4 de notre alimentation.

Parce que l’ensemble des insectes pollinisateurs est aujourd’hui gravement menacé.  

L’Abeille est bel et bien destinée à nourrir

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.