Des Hyménoptères

Des pollinisateurs, des prédateurs et des nettoyeurs !

Un ordre immense par le nombre (plus de 100 000 espèces) et par la diversité des comportements : « Mouches à scie » (Symphytes), « Guêpes » galligènes (Cynipides), espèces parasites d’autres invertébrés (Ichneumonides, Braconides, Chalcidiens, etc.), Chrysides, Scolies, Mutilles, Fourmis, Sphégiens, Pompilides, Guêpes sociales, Abeilles solitaires et sociales, etc. Leur taille varie : plus de 5 centimètres de long pour certains Pompiles chasseurs d’Araignées alors que les Mymarides, minuscules « moucherons », passent tous leurs stades larvaires à l’intérieur des œufs d’autres insectes et figurent parmi les plus petits insectes du monde.

Typiquement deux paires d’ailes membraneuses (grec hymen : membrane) couplées par une rangée de minuscules crochets situés sur le bord antérieur des ailes postérieures, souvent bien plus petites que les antérieures. Nervation alaires souvent très réduite, formant un réseau de grandes cellules. La forme du pronotum permet la détermination des Guêpes et des Abeilles. Tête en général fortement sclérifiée, attachée au thorax par un cou étroit. Très mobile, elle porte souvent trois ocelles en plus des yeux composés. Antennes de forme très variable. Pièces buccales de type broyeur avec des mandibules dentées capables de déchiqueter une nourriture solide. Beaucoup d’Hyménoptères absorbent des liquides : les Abeilles se nourrissent surtout de nectar . certaines possèdent des « langues » longues et tubuleuses en plus de solides mandibules utilisées pour la construction du nid et autres activités.

L’ordre se divise en deux sous-ordres bien distincts : les Symphites (Mouches à scie) et les Apocrites, beaucoup plus vaste, séparé lui-même en deux groupes, les Térébrants et les Aculéates qui rassemblent essentiellement les Guêpes, les Fourmis et les Abeilles.

Les Aculéates ont un ovipositeur transformé en aiguillon, utilisé pour paralyser les proies ou pour se défendre. Les Guêpes sont prédatrices d’autres insectes : les adultes se nourrissent souvent de nectar, de jus de fruits, mais les larves ont une nourriture d’origine animale. Les Abeilles se nourrissent de nectar et de pollen ; les Fourmis ont un régime alimentaire variable.

Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *